Tudela

Carmen Linares
Partage

Le 24 août | 21:30 h | Teatre Gaztambide

Carmen Linares et Pepe Habichuela

"40 años de flamenco"

La nouvelle primée princesse des Asturies est sur scène depuis plus de quatre décennies. Et c’est ce qu’elle fête dans son dernier projet : « 40 ans de flamenco », une fenêtre pour regarder en arrière et contempler ce qu’elle a fait jusqu’à aujourd’hui. 

Pour y parvenir, elle aura la collaboration spéciale de Pepe Habichuela, légende vivante du « toque » qui représente un passé qui n’a pas disparu. Il a participé à certains des enregistrements historiques d’Enrique Morente, a été l’un des promoteurs du groupe Ketama et a une carrière solo qui lui a permis d’obtenir la médaille d’or du mérite dans les beaux-arts. Il convient de signaler que depuis les années 70 à nos jours, il a accompagné Carmen Linares dans quelques des zéniths de sa carrière, à la fois en direct et en studio.

Carmen Linares, quant à elle, est la principale voix féminine de la seconde moitié du XXe siècle. L’écho qui s’est forgé à Linares, elle a appris dans les tablaos de Madrid et elle a triomphé, plus tard, dans les théâtres les plus importants de la planète : Carnie Hall à New York, Opéra de Sydney, Sadler’s Wells à Londres…   

L’album ‘Antología de la mujer en el cante’, où parmi d’autres guitaristes qui ont participé se trouve Pepe Habichuela, a ouvert de nouvelles frontières et elle s’est consolidée comme une référence capitale dans le genre. Carmen Linares (1953) a adapté des poèmes de Lorca et Miguel Hernández, Borges, Juan Ramón Jiménez et d’innombrables auteurs qui, avec la poésie populaire, ont nourri sa discographie de littérature. ‘Cantaora’, ‘Un ramito de locura’, ‘Raíces y alas’, ‘Locura de brisa y trino’, celle-ci avec Manolo Sanlúcar, ‘Canciones populares antiguas’ et ‘Verso a verso’ sont bien la preuve. La critique spécialisée l’a baptisée il y a des années comme la dame du flamenco, un titre qui coïncide avec le Prix national de musique et le « Compás del Cante », entre autres.