ARCÁNGEL

[one_third last=»»]


Jeudi 28 août, 19:30h
Scène Flamenco On Fire

Avec:

Arcángel – Chant
Miguel Ángel Cortés – Guitare
Dani de Morón – Guitare
Agustín Diassera – Percussion
Los Mellis y Agustín Diassera – Chœur/Palmas

[/one_third]
[two_third last=»yes»]
Francisco José Arcángel Ramos est né à Huelva en 1977. Il débute le chant à l’âge de 10 ans et obtient le premier prix de concours de fandangos de La Peña La Orden.

L’année suivante, Niño de Pura et son frère, le danseur José Joaquín, l’invitent à rejoindre leur compagnie. C’est à leurs côtés qu’il s’affirme et commence rapidement à se produire avec les grands : Jesús Cayuela et José Roca, pour La Parrala ; Mario Maya, pour Los flamencos cantan y bailan a Lorca ; ou aux côtés de Manuel Soler, pour la mise en scène de Por aquí te quiero ver.

Son nom commence à circuler mais c’est en 1998 que le chanteur se distingue et obtient la reconnaissance du public et de la critique. Sa participation au cycle El Monte et à la Xe Biennale de Séville font de lui un chanteur qui compte, accompagnant de prestigieux danseurs tels Cristina Hoyos, Israel Galván, Eva la Yerbabuena ou Javier Barón, notamment.

Le chanteur a participé à des projets très différents, tels De Oscura Llama (2009), créé par le compositeur de musique contemporaine Mauricio Sotelo, avec lequel il a travaillé pendant plus de dix ans. Le spectacle Zambra 5.1. rend hommage à l’une des plus grandes figures du Flamenco, Manolo Caracol, et, bien que classique, il explore un univers sonore inédit.

Mais c’est en 2001 avec Arcángel, son premier disque, que le cantaor de Huelva confirme son talent en studio ; sa vision risquée mais authentique du Flamenco séduit public et critique. Ce disque triomphal lui vaut le Prix Andalucía Joven 2002 et le Prix Nacional Flamenco Activo de Úbeda, notamment. Viennent ensuite Quijote de los Sueños (2011) et Las Idas y las vueltas (2012) aux côtés du joueur de viole de gambe Fhami Alquai, récompensé par le Giraldillo de Oro de la Biennale de Séville 2012.
[/two_third]